[La rédac'] Adjudication du bien saisi : quel est le point de départ du versement de l’indemnité d’occupation ?

[La rédac'] Adjudication du bien saisi : quel est le point de départ du versement de l’indemnité d’occupation ?

Publié le : 29/10/2019 29 octobre oct. 2019

Le Code des procédures civiles d’exécution prévoit par les dispositions de l’article L 322-10, que l’adjudication d’un bien emporte sa vente forcée et son transfert de propriété à l’adjudicataire.
Par conséquent, lorsque le propriétaire du bien saisi reste dans les lieux, l’adjudicataire est en droit de réclamer une indemnité d’occupation, pouvant poser la problématique concernant le point de départ du versement de la compensation.

La Cour de cassation a clarifié ce questionnement dans un arrêt du 6 juin 2019.

En l’espèce, un syndicat de copropriété a engagé des poursuites de saisie immobilière contre un propriétaire qui ne payait plus ses charges de copropriété.
Le bien en question est adjugé au syndicat mais l’ancien propriétaire continue d’occuper les lieux. En conséquence l’adjudicataire demande le versement d’une indemnité d’occupation, fixée par la juridiction d’appel à 750 euros par mois, à compter de la date d’adjudication.

Le pourvoi formé par l’ancien propriétaire repose sur la contestation de la date à partir de laquelle l’indemnité d’occupation est due.
Pour le demandeur, le point de départ du versement doit correspondre à la date de signification du jugement de l’adjudication, soit en l’espèce plus de trois mois après le jugement.
L’occupant du bien saisi appui ses prétentions sur les articles 502 et 503 du Code de procédure civile, qui prévoient, pour le premier, sauf disposition inverse que le jugement ne peut être mis à exécution qu’après avoir été présenté sous une formule exécutoire, et pour le second, que le jugement ne peut être exécuté qu’après avoir été notifié.

Pourtant, la Cour de cassation rejette ces arguments en faisant prévaloir l’article L 322-10 du Code des procédures civiles d’exécution, et rejette le pourvoi.
La Haute juridiction élucide la problématique autour du point de départ du versement de l’indemnité d’occupation, tout en fixant du même fait, la date à laquelle l’occupant d’un bien saisi est tenu de le libérer.
En effet, au regard de la disposition précitée, pour la Cour le prononcé de l’adjudication emporte la vente forcée du bien saisi avec transmission de la propriété à l’adjudicataire, ce qui cause de ce fait, pour l’occupant, l’obligation de délivrer le bien.
A moins de dispositions contraires lors de la vente, l’ancien propriétaire perd tout droit d’occupation dès le prononcé du jugement d’adjudication, d’où il suit que l’indemnité d’occupation est due à compter de ce jour-là, puisqu’elle représente la contrepartie d’une utilisation sans titre du bien.

Pour la Cour de cassation, le propriétaire dont le bien est saisi et adjugé, est un occupant sans titre et sans droit à compter du jour de la vente forcée et du prononcé du jugement à cet effet.


Le cabinet VERBATEAM est compétent dans le domaine des procédures civiles d’exécution. Nos avocats répondent à vos questions et apportent des solutions à l’ensemble des problématiques rencontrées dans cette matière.  


Référence de l’arrêt : Cass. civ 2ème 6 juin 2019 n°18-12.353

Historique

<< < ... 9 10 11 12 13 14 15 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.