Procédure collective et résiliation de plein droit du bail commercial

Procédure collective et résiliation de plein droit du bail commercial

Publié le : 25/11/2019 25 novembre Nov. 2019
Une clause résolutoire insérée dans un bail commercial permet une résiliation automatique après une mise en demeure préalable, en cas de faute ou de manquement aux obligations du bail.

Ce mécanisme prévu à l’article L 145-41 du Code de commerce, peut être activé en matière d’impayés de loyers.

Lors d’une procédure collective ouverte à l’encontre du preneur, le bailleur peut aussi recourir à la procédure prévue à l’article L 622-14 du Code du commerce.

Dans un arrêt du 9 octobre 2019, la Cour de cassation a du se prononcer sur l’articulation entre ces deux mesures.

En l’espèce, une SCI et une société ont conclu un bail commercial, comportant une clause résolutoire.
Douze ans après, le preneur est placé en liquidation judiciaire et le juge commissaire autorise la cession du fonds de commerce. De son côté le bailleur forme une requête auprès du juge commissaire pour constatation de la résiliation du bail du fait du défaut de paiement de loyers dus postérieurement à l’ouverture de la liquidation judiciaire, mais par ordonnance, le juge rejette la requête.

Les juridictions de première et seconde instance saisies du recours contre l’ordonnance, déboutent le bailleur de sa demande.

Les juges du fonds retiennent que l’article L 622-14 du Code du commerce ne déroge pas aux dispositions relatives à la clause résolutoire prévues par l’article L.145-41, et que la faculté qui lui est offerte de saisir le juge commissaire en lieu et place du juge des référés, ne le dispense pas de l’envoi préalable d’un commandement de payer visant la clause résolutoire.

La Cour de cassation sanctionne la position de la juridiction d’appel dans la mesure où cette dernière ajoute à la loi une condition qu’elle ne comporte pas.
 
La Haute juridiction apporte des précisions sur l’obligation de délivrer un commandement de payer en fonction de la nature de l’action engagée.

Lorsque le juge commissaire est saisi d’une demande portant sur la résiliation du bail pour défaut de paiement des loyers et charges afférents à une occupation postérieure au jugement d’ouverture du preneur, cette procédure obéît à des conditions spécifiques distinctes de la procédure visant à faire constater l’acquisition d’une clause résolutoire.

Que vous soyez bailleur ou preneur de locaux commerciaux, les avocats du cabinet VERBATEAM vous accompagnent à chaque moment de la vie du bail commercial et lors de sa résolution, pour faire valoir vos droits et défendre vos intérêts !

Référence de l’arrêt : Cass. com 9 octobre 2019 n°18-17.563

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.